Un peu de littérature

Coucou les filles,

J’ai décidé d’ajouter une nouvelle rubrique au blog, en plus de vous parlez de mode et de beauté, je vais aussi vous faire part de mon autre passion, la lecture.

J’aime lire depuis toujours, il y a tout de même eu des périodes de ma vie où j’ai moins lu (je l’avoue).

Pour ce premier article, je voulais vous faire partager ma passion pour l’auteur Stefan Zweig. Le premier livre que j’ai lu est « Le joueur d’échec », un livre passionnant. Je trouve que cet auteur nous transporte par son écriture. Les émotions qu’il essaye de faire passer me touche vraiment. Il a écrit de nombreux ouvrages notamment des biographies  » Marie-Antoinette » et « Marie Stuart » que j’ai dévorés.

Stefan Zweig a été dans l’obligation de quitter son pays : l’Allemagne et ses amis car il était d’origine juive. Son esprit était torturé, et cela se ressent au travers de ses livres. Il a toujours eu beaucoup de difficultés à comprendre le monde de son époque. Je vous conseille de lire sa biographie. *

Cet auteur me touche par son histoire et par son écriture. c’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de lui.

J’aimerai vous parler du livre « Vingt -quatre heures de la vie d’une femme ».

 » Jamais encore, je n’avais vu un visage dans lequel la passion du jeu jaillissait si bestiale dans sa nudité effrontée…. J’étais fascinée par ce visage qui, soudain, devint morne et éteint tandis que la boule se fixait sur un numéro : cet homme venait de tout perdre !….Il s’élança hors du Casino. Instinctivement, je le suivis… Commencèrent alors 24 heures qui allaient bouleverser mon destin !  »

 

 

Livre

 

Bougies Guerlain « Filtre d’amour » , et Nature & Découverte « Citronnelle ».

YSL

 

YSL

 

YSL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

YSL

 

YSL

 

L’histoire : Madame Henriette, l’une des clientes de l’hôtel où se déroule l’histoire , s’est enfuie avec un jeune homme qui n’avait pourtant passé là qu’une journée. Elle laisse une lettre à son mari, pour lui expliquer les raisons de son départ. C’est là qu’un scandale éclate dans la pension. Chaque pensionnaire critique l’attitude inqualifiable d’Henriette.Seul le narrateur se place du côté d’Henriette et  tente de comprendre le comportement de cette « créature sans moralité « . Mrs C, se rapproche du narrateur et révèle que certaines choses de sa vie sont similaires à celle de Madame Henriette.

Stefan Zweig essaie de bousculer les codes de la société en se plaçant du côté d’une femme, il tente de comprendre ses émotions et ses envies. C’est pour moi un livre très touchant, un classique, qu’il faut absolument lire !

J’espère que cet article vous donnera envie de lire ce livre ainsi que les nombreux ouvrages de cet auteur.

A très vite !

Sara de My dressing code.